3102d_jobathome-ConvertImage.jpg

7 piliers de la gestion du temps pour le télétravailleur... et pour tous les salariés!

Notre attitude compulsive la plus courante , lorsque notre agenda est à la disposition de tous, sur le site de l'entreprise, consiste à "gérer" notre temps en nous appliquant à "caser" quantitativement tout ce que nous avons à faire...dans ce maudit agenda!

Et lorsque toutes les cases sont remplies, nous déclarons à tous ceux qui veulent bien l'entendre que nous sommes débordés, surchargés, surbookés, sous l'eau, et irrémédiablement submergés par toute nouvelle tâche par nature urgente qui viendrait s'ajouter à un planning que de toute façon nous ne tiendrons pas.

Une véritable gestion du temps repose sur des données subjectives: pour une personne donnée, des temps égaux devant le chronomètre n'ont pas la même durée subjective, la même densité d’efficacité ni la même potentialité de concentration.

Il faut donc commencer par organiser son temps avant d'organiser son travail; ou bien pour le dire autrement: il faut organiser son travail en fonction des caractères que le temps prend "pour moi" au cours d'une journée, d'une semaine, d'un mois, d'une année, puisque plusieurs cycles de rapports au temps peuvent s'imbriquer.

Dans cette perspective, le rapport aux contraintes professionnelles donne toujours lieu à un certain compromis entre le gestion du temps et les impératifs extérieures et surtout lorsque l'on travaille à distance!

Voici 7 piliers pour gérer son temps lorsque l'on est télétravailleur :

  1. 1. Concentration sur l’essentiel: il faut distinguer l’essentiel de l'accessoire, les activités stratégiques des activités moins importantes; privilégier du temps pour l’essentiel et d'en économiser pour l’accessoire.                                                                      
  2. 2. Séquences homogènes de travail: tout travail interrompu sera moins efficace et prendra plus de temps que s'il était effectué de manière continue.                                                                                                                                                                                   
  3. 3. Contrôle de la rentabilité du temps investi: il s'agit de raisonner en fonction du temps nécessaire pour une activité et non en fonction du temps disponible, pour attribuer un budget temps à cette activité.                                                                                           
  4. 4. Équilibre personnel : Chacun a une durée limitée de concentration, il faut savoir se fixer un seuil horaire au delà duquel il faut s'arrêter pour faire autre chose.                                                                                                                                                              
  5. 5. Perception subjective du temps: il faut se méfier de la tendance spontanée à faire d'abord ou plus longuement ce qui plaît le plus ou ce qui est le plus urgent, et non ce qui est le plus important!                                                                                                    
  6. 6. Isolement des activités: il faut trouver l'activité qui convient le mieux à chaque moment, ne faire qu'une chose à la fois, et la faire bien, en s'y donnant totalement.                                                                                                                                                     
  7. 7. Autonomie: Il faut être conscient que la gestion du temps comporte une dimension éminemment personnelle, et qu'il est difficile - voire inefficace de vouloir imposer les mêmes normes à tout le monde, dès lors que les contraintes techniques permettent de laisser une vraie marge d'autonomie à chacun. 

Comme le disait Voltaire: "Il y a plusieurs manières de perdre son temps : ne rien faire, mal faire ce qu’il faudrait faire, le faire au mauvais moment". 

Lire aussi

5 avantages à travailler à distance !

Travailler à distance pourrait permettre d'éviter la cohue dans les transports pendant la grève. Mais toutes les entreprises ne sont pas prêtes.
Lorsque l'on évoque les grèves qui se profilent ce mois de décembre, l'année 1995...
Lire l'article
26d8a_JOBATHOME.PNG
26d8a_JOBATHOME.PNG