96425_Qualités_DEV.png

6 qualités pour être un bon web développeur

Un scientifique américain du nom de Harold Abelson a dit : "Les programmes doivent être faits pour être lus par des gens, et occasionnellement pour être exécutés par des machines." C’est dire l’importance de ceux qui les écrivent. Il se trouve d’ailleurs que les programmes sont écrits par les développeurs, métier au cœur de notre mission chez Jobathome. La citation de cet éminent universitaire du MIT nous a fait réfléchir et donner envie de mettre de côté, un instant, les aspects techniques pour nous focaliser sur les traits de caractères requis pour ce métier. Quelles sont les qualités qui feront de toi la perle que les entreprises ou porteurs de projets recherchent ?
Dans cet article, nous partagerons avec toi 6 qualités nécessaires pour être un développeur hors pair.

1. L’ÉCOUTE La première étape du travail du web développeur est l’analyse du besoin de son client / maître d'ouvrage (MOA).
Pour cerner au mieux les besoins qui lui sont présentés, il doit être à l’écoute de son interlocuteur, être capable d’échanger et de communiquer en des termes simples, afin de clarifier les objectifs du projet et écrire un programme qui réponde aux attentes du client.
J’ai lu quelque part ceci : « Entendre ne veut pas dire écouter car l’ouïe est un sens et l’écoute un art ». Alors, sais-tu écouter ?
 
2. UNE BONNE CULTURE WEB C’est bien connu, internet est un puit sans fin et les technologies, comme les outils évoluent très vite.
Pour exercer son métier, le développeur web doit avoir une bonne culture web et se tenir informé des nouveautés en matière d’outils, de Frameworks mais aussi de langages informatiques. Javascript, PHP, Python, Java et j’en passe... sont autant de langages informatiques ayant chacun des spécificités d’utilisations.
S’il est possible de se spécialiser dans un langage, pour autant, il devra avoir des connaissances dans plusieurs d’entre eux pour être capable de répondre aux attentes parfois inattendues de ses clients. Ce qui nous amène au 3 ème point.
 
 3. LA POLYVALENCE  Le travail du développeur ne se réduit pas à coder. Il est attendu sur plusieurs fronts. Si on dit souvent qu’il raisonne en 3 étapes (analyse du besoin/ écriture du programme/ tests), dans les faits, c’est un peu plus complexe.
Notre spécialiste va, en plus d’analyser le besoin du client, écrire les spécifications techniques générales et détaillées. Ce n’est qu’ensuite qu’il écrira les lignes de codes nécessaires à la création du site/ jeu vidéo etc…
Il y a aussi les tests et recette de la solution développée, la correction des bugs, la mise en production. Bref, la polyvalence sera un allié fort dans votre travail quotidien.
 4. LA CURIOSITÉ Si la curiosité est souvent associée à un vilain défaut, l’auteur et speaker Ken Robinson en dit que c’est un moteur de la réussite. En effet, le développeur, en particulier en freelance, ne travaillera pas toujours pour des entreprises dont il maîtrise le sujet. Il pourrait passer d’une mission pour une entreprise de gaming à celle d’un fleuriste. Les attentes peuvent être spécifiques voire fantaisistes et pourraient lui demander de sortir de sa zone de confort.
Dans ce métier, on peut être challengé dans ses connaissances et devoir par exemple se perfectionner relativement vite sur un nouveau langage informatique. Ce qui nous amène à la 5ème et avant-dernière qualité.
 
 5. L’AUTONOMIE Comme je le disais tantôt, un développeur peut être challengé techniquement mais pas uniquement, selon ses missions. Et pour être efficace, il va devoir faire preuve d’autonomie.
Bien qu’il travaille en relation ou au sein d’une équipe, le type de métier qui est le sien requiert un sens de l’organisation allié à la polyvalence mentionnée précédemment.
On n’écrit pas une ligne de codes à plusieurs mais seul. Il faut donc s’organiser au mieux pour estimer le temps de travail requis pour une mission. Difficile de faire tout ça si on a sans arrêt besoin de béquilles n’est-ce-pas ?
 
 6. L’ANGLAIS  Et enfin, le meilleur pour la fin. L’importance de l’anglais.
L’anglais est la langue par excellence des forums ou sites (Stack Overflow, Reddit, CodeProject etc.) les plus fréquentés par les développeurs. 
De plus, dans un monde de plus en plus globalisé, certains développeurs sont appelés à travailler pour des clients dont les bureaux sont situés dans des pays anglo-saxons. Les nombreux accords de libre-échange apparus ces dernières décennies ont fait de l’anglais la langue la plus utilisée dans le milieu professionnel.
En tant que développeur free-lance, vous êtes en recherche permanente de nouveaux contrats. Maitriser l’anglais peut vous ouvrir de nombreuses portes.
En tant que développeur salarié la maitrise de l’anglais permet aussi d’avoir de nouvelles opportunités de carrière en interne et même, d’obtenir une réévaluation salariale. En Suisse par exemple, les salariés qui parlent anglais gagnent environ 18% de plus que les autres.
 
D’une manière plus générale, je dirais qu’il vaut mieux tout simplement comprendre et parler anglais. Il n’est pas question ici de prendre le thé avec Elizabeth II mais il faudra faire mieux que : « Brian is in the kitchen ». Alors, si vous sentez que des cours s’imposent, n’hésitez pas !
 
Ami dev, cette liste n’est certes pas exhaustive mais elle te donne une idée, des qualités idéales pour l’exercer.
Si tu te reconnais dans cette liste et que tu te poses des questions, tu te diriges certainement vers un métier qui t’ira comme un gant.
Si tu es déjà développeur, d’expérience certaine, peut-être aurais-tu d’autres qualités en tête ? Nous avons hâte de te lire.
Si cet article t’a plu, like, commente et surtout partage. Quelqu’un se pose peut-être des questions sur ce métier et trouverait ici quelques réponses, qui sait ?

Lire aussi

Comment instaurer la confiance et créer de la camaraderie au sein d’une équipe en télétravail ?

Avec la crise sanitaire et l’essor du télétravail, les équipes virtuelles sont devenues aujourd’hui un phénomène courant dans toutes les entreprises. 
Bien que...

Lire l'article
ecabb_Jobathome-min.jpeg
ecabb_Jobathome-min.jpeg